King Praille JouetLa King JouetLa JouetLa King Praille FlTc1JK3

La colonne vertébrale est un appareil d’une extraordinaire complexité. Elle forme une structure osseuse de support du cou, du thorax, et du bas du dos (région lombaire). Elle présente de multiples segments (7 cervicaux, 12 thoraciques, 5 lombaires, 6 sacrés) qui, joint les uns aux autres, s’articulent pour permettre différents mouvements. L’amplitude des différents mouvements à chaque niveau est relativement limitée, mais la totalité des mouvements segmentaires produit une amplitude de mouvement global importante.

Différents types d'affections

Les affections de la colonne vertébrale peuvent être:

  • dégénérative (2.01)
  • infectieuse (2.02)
  • tumorale (2.03)
  • traumatique (2.04)

La colonne vertébrale sert aussi de protection à la moelle épinière et aux racines neveuses émergeant de la moelle. La moelle épinière est un réseau extensif de connections nerveuses assurant le lien entre le cerveau, et le reste du corps. Les impulsions électriques traduisant des ordres en provenance du cerveau cheminent par ce réseau de connections, et atteignent éventuellement les organes cibles que sont les muscles des membres, les viscères, les articulations.etc. King Praille JouetLa King JouetLa JouetLa King Praille FlTc1JK3

Les impulsions électriques en provenance de ces organes cibles suivent le parcours inverses par l’intermédiaire de la moelle épinière et retournent au cerveau des signaux traduisant la perception de différents stimuli, conscients et inconscients.

Atteinte à la moelle épinière

Une atteinte de la moelle épinière peut donner une pléiades de symptômes allant de problèmes de perception, de locomotion d’installation graduelle, à une paralysie complète, d’installation soudaine. Le niveau de la pathologie déterminera la sévérité fonctionelle de l’atteinte. La moelle épinière se termine en général au niveau L1 ou L2, dans le haut de la région lombaire. Elle donne naissance à de multiples racines nerveuses à tous les niveaux (cervical, thoracique et lombaire). Les racines cervicales et thoraciques émergent à chaque niveau de chaque côté immédiatement après leur émergeance, en passant par des ouvertures dans le canal spinale retrouvée à chaque niveau, et apellé foramen. Les racines lombaires et sacrées cheminent dans le canal spinal, jusqu’à leurs sorties respectives à différents niveau du rachis lombaire et sacrée.

Une compression d’une de ces racines nerveuses produira une radiculopathie, ou une douleur dans une distribution radiculaire donnée qui sera variable selon la racine touchée. De plus, si la compression est sévère, un déficit moteur (faiblesse ou même paralysie) de certains groupes musculaires ou un déficit sensitif (engourdissements ou chocs électriques) pourra se produire. C’est le type de symptome que nous rencontrons le plus communément dans les cas d’hernie discale. Le disque est une structure retrouvée entre chaque veertèbre, et qui joue un rôle dans la mobilité des segments du rachis, mais aussi dans sa stabilité. Le disque est composé de 2 portions : une bille gélatineuse centrale (nucleus pulposus), entourée d’un anneau de tissage fibreux (annulus fibrosus) Lorsque le disque se rupture, il cesse d’être fonctionnel, ne peut être remplacé, et se déloge pour migrer à un endroit où il comprime la racine nerveuse. Typiquement, l’anneau fibreux se déchire, et la bille gélatineuse qu’est le nucleus est éjectée hors de l’espace.

Pour certains patients, le traitement conservateur sera suffisant, et l’hernie sera graduellement résorbée par une réaction inflammatoire locale. Lorsque la compression de la racine nerveuse cessera d’être significative, les symptomes se résorberont graduellement. Il existe un nombre significatif de patients pour qui le traitement conservateur ne sera pas suffisant, et la chirurgie s’imposera.

Dans certaines situations exceptionnelles, la chirurgie sera aussi d’emblée indiquée, sans période de traitmement conservateur. Le même processus d’hernie discale se produit aussi au niveau cervical, produisant le même type de symptomes, dans les membres supérieurs cette fois-ci (bras). Ces hernies discales sont accompagnées de cervicalgie (douleur au cou). Il arrive à l’occasion, surtout dans un contexte traumatique (accident) que l’hernie cervicale va aussi comprimer la moelle épinière, ce qui produit des symptomes plus sévères et d’impact fonctionnel plus significatif.

Hernie discale thoracique

L’hernie discale thoracique est plus rare, mais peut avoir des conséquences importantes, car contrairement aux hernies lombaires, elles ont tendance à comprimer la moelle épinière directement, pouvant produire des symptomes plus sérieux.

Durant le processus de vieillissement de la colonne vertébrale, la dégénérescence et l’arthrose, peuvent produire une sténose spinale lombaire. Une sténose lombaire s’installe lentement et graduellement et produit des troubles graduelles à la marche et des troubles de douleur des membres inférieurs (jambes). Cette affection est reliée à la diminution graduelle du calibre du canal lombaire, dans lequel chemine les racines nerveuses descendants de la moelle épinière. Les racines devinnent donc comprimées, et manifestent une fatiguabilité de la conduction des impulsions nerveuses. Le seul traitement efficace de cette affection est la décompression chirurgicale, qui permet d’ouvrir le diamètre du canal, et de libérer la compression au niveau des racines nerveuses. Le même type de sténose peut se produire en cervical et en toracique, et requiert aussi une approche chirurgicale. Toutefois, à ces étages, la sténose est plus significative car elle implique une compression de la moelle épinière.

Tel que mentionné précédemment, en lombaire haut (L1-L2), la moelle épinière se termine pour donner place à un extensif réseau de racines nerveuses qui cheminent dans le canal lombaire. Les atteintes infectieuses et tumorales de la colonne vertébrale peuvent produire des fractures pathologiques de différents types qui, par des mécanismes divers peuvent produire, dépendamment du niveau et de la sévérité, des compressions de la moelle épinière, ou des racines nerveuses. Une décompression chirurgicale peut être indiquée pour soulager la symptomatologie. De plus, si la fracture pathologique produit une instabilité, il sera indiqué d’y remédier chirurgicalement en stabilisant la colonne vertébrale.

King Praille JouetLa King JouetLa JouetLa King Praille FlTc1JK3
Rocket Grootamp; Rakuten Achat Vente De Jouet Lego D9HIY2EW

Service de neurochirurgie

Courriel : Neurochirurgie-Med@USherbrooke.ca

Tél. : 819 821-8000, poste 75034

King Praille JouetLa King JouetLa JouetLa King Praille FlTc1JK3

Téléc. : 819 820-6452

Étudier à l'UdeS

Programmes et admission

Appui à la réussite étudiante

Marques De Bébé Playmobil Chambre 5304 Dollhouse qSzVGMUp